SPECTACLES ET ANIMATIONS
FOIRE 2022
Concerts-jeudi-1.png
Piccadilly // Concert à 20h30

Biberonnés aux riffs sauvages du rock indie britannique des années 90, les membres du groupe agenais Piccadilly ont de l’énergie à revendre et cela se voit sur scène à chacune de leurs sorties. « On ne peut pas dire que nos concerts soient très calmes », sourit Damien Séré, co-fondateur du groupe. Au total, ils sont cinq (deux guitaristes, un bassiste, un batteur et un chanteur), sont tous des musiciens aguerris passés par d’autres groupes comme Ziljakara, et proposent des reprises de standards signés Arctic Monkeys, Franz Ferdinand, Oasis ou encore Muse. Pour leur show à la Foire, ils prévoient un set d’une bonne heure et demi avec pas moins de 22 titres. « On va commencer en douceur avec quelques chansons acoustiques avant de monter en puissance pour finir sur les chapeaux de roues », prévient Damien. Tout l’été, les cinq compères (Damien Séré, Damien Hernandez, Yoann Bergamini, Vivien Sarrazanas et Thomas Chauvet) ont eu l’occasion de se rôder avec une dizaines de dates dans des bars, des restaurants et diverses fêtes. « On a eu la malchance de former Piccadilly à la fin de l’été 2019, ce qui fait que l’on a rapidement été coupés dans notre élan par la crise sanitaire. Mais maintenant que l’on a occasion de jouer normalement devant un public, on ne va pas bouder notre plaisir. » Salués partout où ils passent, ces rockeurs agenais (à l’exception du bassiste bordelais) ont bien l’intention d’inaugurer les nocturnes de cette Foire 2022 de la meilleure des manières.

Lust Lanes // DJ set à 22h

Le DJ producteur Geoffrey Sella, a.k.a. Lust Lanes ouvrira le bal des festivités ce jeudi avec un concept musical de machine à remonter le temps. Le musicien basé aujourd’hui sur la côte basque proposera un set composé de ses morceaux préférés allant des années 1970 à nos jours. « Il y aura des artistes qui parleront à tout le monde mais aussi des sons que je souhaite faire redécouvrir, nous confesse-t-il. L’idée est de faire quelque chose que l’on n’a pas l’habitude de voir, le tout avec ma bonne humeur et mon sourire. » Pour les plus connus, il y aura aussi du Marvin Gaye, Prince, Michael Jackson ou encore du Laurent Garnier pour l’électro plus contemporaine. Pour la découverte, Geoffrey a son petit coup de cœur pour Patrick Saint-Eloi : « C’est un guadeloupéen qui fait de l’afro et c’est une véritable star de la zouk antillaise. » Une chose est sûre, Lust Lanes, qui s’est produit à Garorock cet été, veut faire passer un bon moment à tout le monde avec des sons qui groovent et qui donnent irrémédiablement envie de danser.

Concerts-vendredi.png
Banda A Bisto de Nas // A partir de 19h30

Outre le légendaire Francis Cabrel, le patrimoine musical de la région peut aussi s’appuyer sur les incontournables bandas et parmi elles, la joyeuse troupe A Bisto de Nas, emmenée par Frédéric Lansac et Fabrice Lafontaine. Le groupe se compose de 25 musiciens au total, tous issus du pourtour agenais et du Gers. Etablis à Layrac où ils répètent toute l’année, ils sillonnent l’ensemble du grand Sud-Ouest depuis une quinzaine d’années pour tous types de manifestations. « On fait des mariages, des anniversaires, des fêtes de villages et des événements de plus grande envergure. On est par exemple des habitués du festival des bandas de Condom ou de la fête des fl eurs de Bagnères-de-Luchon dont on revient tout juste », précise Frédéric Lansac. Leur crédo : perpétuer l’esprit « festayre », caractéristique de notre bien-aimée Gascogne et indissociable de l’esprit rugby. Avec trois percussionnistes et une ribambelle de cuivres parfaitement harmonisés, A Bisto de Nas se laisse aller dans un vaste répertoire qui navigue entre les airs traditionnels, les classiques de variétés et les dernières tendances musicales du moment, à l’image de La Goff a Lolita. « Ce qu’on aime plus que tout, c’est faire participer le public au maximum. On aime que ça danse et que ça saute autour de nous », souligne Frédéric, en qualité de co-président. Les visiteurs de la Foire d’Agen 2022 sont prévenus. En ouverture de la soirée du vendredi, la banda layracaise commencera en douceur par une déambulation dans les allées du parc expo avant de guider tout le monde jusqu’à la scène principale pour lancer la nocturne sur des bases endiablées !

Tribute to Téléphone // A partir de 21h

Cendrillon, New-York avec toi, Hygiaphone, Un autre monde, La bombe humaine, Ça (c’est vraiment toi), Le jour s’est levé… Entre 1976 et 1986, Téléphone a fait vibrer la France entière avec une pléiade de tubes qui n’ont toujours pas pris une ride. Si la récente mais éphémère reformation du groupe (sous le nom Les Insus) a permis de retrouver une partie de la magie, les fans de rock sont nombreux à regretter de ne pas pouvoir profi ter de cette énergie sur scène. C’était sans compter sur Jean-Louis & Co, l’un des tribute bands les plus talentueux de l’Hexagone. « L’aventure a commencé en 2016 un peu par hasard, à la demande de notre actuel producteur Sébastien Corradi (ndlr, Bélinda Productions). Depuis, on a fait plus de 150 concerts partout dans le pays ainsi qu’en Belgique et en Suisse », racontent les quatre comparses Olivier (guitare/chant), Franck (guitare/chœurs), Benjamin (batterie) et Gaëlle (basse). S’ils ne sont pas, de leur propre aveu, des sosies physiques ou vocaux de la bande à Jean-Louis Aubert, ils ont tout de même su capter l’essence du succès de Téléphone. « On a poussé le sens du détail assez loin. Au-delà de jouer avec une fi lle à la basse pour rendre hommage à Corinne Marienneau, on a énormément travaillé pour retrouver le son si caractéristique du groupe à la fi n des années 70, que ce soit au niveau des instruments, des réglages ou de la façon de jouer. » Sans tomber dans le pastiche grâce à des arrangements nouveaux, les membres de Jean-Louis & Co parviennent à un résultat qui séduit aussi bien les puristes et fans de la première heure que la nouvelle génération. La mise en scène, de plus en plus audacieuse avec les années, y est aussi pour beaucoup. « Avec ce show d’environ dix-sept titres, on essaie de balayer tout ce que Téléphone a fait de meilleur. C’est aussi un travail de mémoire vis-à-vis de ce groupe qui a considérablement marqué son époque. »

Concert-samedi.png
Mystère Guinche // Samedi 10 septembre à partir de 21h

Remettre au goût du jour l’esprit des bals populaires, telle est l’ambitieuse promesse formulée par Mystère Guinche. Le sextet bordelais, formé il y a une quinzaine d’années, officiait jusque-là sous un autre nom. « On faisait beaucoup de choses et on a décidé de se recentrer sur notre interprétation contemporaine de la guinguette », indique le chanteur David Gentilini. La liste des ingrédients se compose avant toute chose de tubes intemporels et intergénérationnels. L’éclectisme est de mise avec des influences variétés, reggae, funk, rock, hip-hop, valse… « On tient à ce que chacun puisse se reconnaître dans la setlist. On fait ainsi des reprises de Stromae, Aznavour, Louise Attaque, Dalida, Joe Dassin, Rita Mitsouko, IAM… » Ces dernières bénéficient d’arrangements originaux par ce mini-orchestre débordant d’énergie, de la section rythmique (batterie contrebasse) jusqu’au chant en passant par la guitare, le saxophone et l’indispensable accordéon ! « On tenait à cette French Touch », sourit David. En live, cette recette à la fois festive et colorée fonctionne à merveille, le public n’hésitant pas à danser et chanter pour accompagner le groupe tout au long du concert qui, à la Foire, durera entre 1h30 et 2h avec une vingtaine de morceaux à la clé.

ANIMATIONS

Tout au long des 4 jours, diverses animations sont programmées aux quatre coins de la Foire. De manière récurrente, elles participeront à la dynamique et au côté convivial que la Foire veut créer en ce début d’année scolaire.

Des spectacles et concerts seront également proposés tout au long de l'évènenement.

Pour les gourmands, ne partez pas sans avoir fait un détour par le village gourmands ou vous attendent des passionnés impatients de vous faire découvrir les merveilles de notre terroir.